Communauté Orthodoxe de l'Annonciation Angers

Communauté Orthodoxe de l'Annonciation Angers

Dormition (Skite de Notre Dame de Kazan)

Pour comprendre la théologie de l'icône il n'y a pas d'autre choix que de se référer à l'apocryphe connu sous le nom de Dormition de Marie. L'apocryphe connu sous le nom de Dormition de Marie Cet apocryphe, traduit en différentes langues, est très ancien. Il provient des milieux judéo-chrétiens de Jérusalem et pourrait dater de la fin du second siècle après J.-C. Des études fondées sur les critères internes et externes ont permis d'arriver à la conclusion que la version grecque de l'apocryphe provenant de la bibliothèque du Vatican (Vatican grec 1982) est la plus ancienne. C'est sur ce texte que nous appuyons nos citations et nos commentaires. L'Apocryphe décrit les derniers instants de Marie sous la forme littéraire du Testament. De plus, il a recours à de nombreux symboles qu'il importe de décoder si l'on veut comprendre le message contenu dans l'Apocryphe. Le Pape Jean-Paul II a cité cet apocryphe dans son homélie de l'Assomption, lui donnant ainsi un certain crédit. L'annonce de la mort "Quand Marie entendit de la part du Seigneur qu'elle allait sortir du corps, le grand Ange se rendit auprès d'elle et lui dit: "Marie lève-toi; prends cette palme que m'a donnée celui qui a planté le Paradis et transmets-la aux apôtres, afin que, la portant devant toi, ils chantent des hymnes, car d'ici trois jours tu déposeras ton corps. Voici que j'enverrai tous les apôtres auprès de toi et ils feront tes funérailles. Ils ne te quitteront plus jusqu'à ce qu'ils t'aient amenée au lieu où tu seras dans la gloire" (2). "… Va au Mont des Oliviers et là tu connaîtras mon nom, car je ne le prononce pas au milieu de Jérusalem pour qu'elle ne soit pas totalement ruinée, mais tu l'entendras sur le Mont des Oliviers…" (3). " Marie se rendit au Mont des Oliviers. La lumière de l'Ange la précédait. Dans sa main elle tenait la palme. Quand elle arriva au Mont des Oliviers, celui-ci tressaillit avec tous les arbres qui s'y trouvaient, de sorte qu'ils inclinèrent leurs têtes et adorèrent la palme qui était dans sa main" (4). "Lorsque Marie le vit, elle pensa que c'était Jésus et elle demanda: Seigneur n'es-tu pas mon seigneur? C'est pour cela que tant d'arbres t'ont adoré. Je dis en effet que personne ne peut faire tant de miracles de gloire sinon mon Seigneur. L'ange lui dit… Quand tu sortiras du corps c'est moi qui viendrai à lui le quatrième jour et je t'enlèverai le quatrième jour…" (5). 

(sources)

 



27/09/2015

Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser